Hébergée à l'accélérateur Start it @KBC, la start-up belge Resortecs fournit aux marques qui prônent l'économie circulaire des technologies pour automatiser les processus de démontage, recyclage et réparation des produits textiles à l'échelle industrielle. L'entreprise a en effet conçu des fils de couture "intelligents" qui peuvent être chauffés et dissous, ce qui rend plus aisée la séparation et le tri des différents composants d’un jeans (denim, boutons, fermeture à glissière...), facilitant ainsi le processus de recyclage.

La jeune pousse, fondée en 2017, vient de s'associer aux entreprises américaines unspun, qui utilise des scanners 3D pour prendre les mesures de ses clients, et Eon, plateforme Internet des objets (IoT) spécialisée dans la mode. Ensemble, dans la mouvance du programme The Jeans Redesign de la Fondation Ellen MacArthur qui prône des jeans issus de l'économie circulaire, les sociétés vont développer un jeans durable aux composants traçables : le "Genesis".

Des fils de couture "intelligents" 

"De notre côté, nous allons fournir des fils de couture à fusion à chaud, ainsi que des rivets démontables par la chaleur qui facilitent le démontage des jeans avec lesquels ils ont été cousus", partage Cédric Vanhoeck, dirigeant de Resortecs et cofondateur avec Vanessa Counaert. La start-up, qui compte six collaborateurs, a commercialisé ses premiers fils de couture 100 % denim en 2019 et entame aujourd'hui l'un de ses plus grands projets.

© Resortecs

"Nous sommes également en phase de tests avec les quatre plus grandes enseignes européennes du prêt-à-porter, afin d'inclure nos fils dans leurs processus de fabrication et introduire l'étape de démontage", ajoute Cédric Vanhoeck.

La société Eon va fournir un QR code intégré à chaque paire de jeans Genesis issue du projet, afin d'enregistrer les caractéristiques du vêtement (matériaux, produits chimiques, nom, prix d'origine...) et de garantir une traçabilité pour la revente et le recyclage d'un cycle de vie à l'autre.

"En numérisant chaque paire de jeans Genesis à l'aide de la technologie Internet des objets d'Eon pour connecter chaque vêtement aux clients, revendeurs et recycleurs, unspun fait passer le denim circulaire d'une théorie et d'un concept à un système entièrement activé", déclare Natasha Franck, fondatrice et PDG.

Un four pour démonter 325 jeans par heure

Aujourd'hui, produire une seule paire de jeans nécessite beaucoup d'eau et d'énergie, et émet une quantité d’émissions polluantes équivalente à 18 kg de CO₂.

"Nous espérons que Genesis servira de vitrine à la manière dont tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement peuvent travailler ensemble pour mettre sur le marché des produits plus durables, faisant progresser l'industrie de la mode vers l'objectif d'un modèle entièrement circulaire qui fonctionne en harmonie avec notre planète", ambitionne Annika Visser, chef des opérations chez unspun.

En outre, la jeune pousse belge Resortecs prépare une levée de fonds d'un million d'euros pour début mars. "Avec cet argent, nous allons finaliser la construction d'un four qui sera capable de démonter des vêtements cousus avec nos fils intelligents, détaille Cédric Vanhoeck. La capacité de ce four sera de 650 kg par heure, soit 1300 jeans"

Jusqu'à aujourd'hui, Resortecs s'est développé grâce à des subventions et des prix remportés lors de divers concours.