Après avoir conquis le marché belge en moins de 3 ans, les Glaces artisanales typiquement belges Franklin passent à la vitesse supérieure. Les fonds ont pour objectif de soutenir le déploiement de la marque sur le marché européen dans un premier temps, et de renforcer son ancrage sur le territoire belge.

C’est en 2015 que Vincent Harvengt, managing director, prend les rênes de la société familiale et décide de lancer la petite marque locale au niveau national. Fin 2018, les dix saveurs se vendent dans six chaînes de supermarchés et dans plus de 500 points de vente couvrant ainsi l’ensemble du territoire en à peine 3 ans.

Fort de sa réussite sur le marché belge, Franklin rêve maintenant de conquérir les pays limitrophes à la Belgique dans un premier temps, avant de s’attaquer au reste de l’Europe. “Aujourd’hui, nous nous estimons prêts à nous étendre au-delà de nos frontières, déclare Vincent Harvengt. Les premiers contacts en France semblent d’ailleurs déjà très prometteurs.”

La levée de fonds s’est réalisée au pas de charge en moins de 3 mois, Vincent Harvengt a pu s’entourer d’investisseurs de renom, comme des membres du réseau Be Angels. Hervé Pasquier, l’un d’entre eux, indique : “Lors de l’étude du dossier, j’ai senti que les Glaces Franklin pouvaient avoir un potentiel de développement. Le dossier m’a fait penser à la success story Michel et Augustin dans le gâteau et le yaourt (société rachetée par Danone). […] Il reste encore énormément de travail afin d’atteindre une taille critique pour valoriser l’entreprise, mais nous ne sommes qu’au début de l’aventure…”.

La recette de Franklin : proposer une glace savoureuse et artisanale, sans sucre ajouté. Avec en prime moins de calories que dans une banane pour le petit format de 100 ml. Dès 2020, Franklin proposera une évolution de sa recette afin de rester à la pointe du goût et des nouvelles tendances. Elle sera d’ailleurs la première glace artisanale à détenir un Nutriscore A, et proposera dorénavant des apports nutritionnels supérieurs (source de fibres et de protéines notamment). A noter que les 3 ingrédients principaux sont du lait frais acheté localement et transformé dans leurs ateliers, de la crème et des fibres. De plus, Franklin promet aussi une belle surprise au niveau de l’impact environnemental du packaging, qui devrait devenir entièrement biodégradable.