Les travailleurs les plus jeunes sont les plus touchés par la crise économique engendrée par le Covid-19. La catégorie des travailleurs de moins de 25 ans est la plus touchée par le chômage temporaire. Une tendance mise en relief par le dernier employment tracker de SD Worx. En février 2021, les moins de 25 ans ont été mis en chômage temporaire pendant 5,6 % du temps.
© SD Worx

 

"Ceci est une constante depuis le début de cette crise", précise les auteurs de l'étude. "Au plus fort de la crise, en avril dernier, les moins de 25 ans avaient le taux de chômage temporaire le plus élevé, à savoir 30 %."

Des différences notoires entre les secteurs

Si les jeunes sont frappés de la sorte, c'est parce que nombre d'entre eux sont actifs dans les secteurs les plus touchés par la crise économique. "Dans cette tranche d'âge, nous avons une forte proportion de jeunes sans formation supérieure qui sont plus souvent employés dans des secteurs qui ont grandement souffert de la crise. Ces secteurs sont : la coiffure et les soins de beauté, l’horeca, le nettoyage, le commerce alimentaire, le secteur socioculturel, les garages, l'aménagement paysager et l'entretien des jardins et l'assistance au sol dans les aéroports", précise Jean-Luc Vannieuwenhuyse, du centre de connaissances de SD Worx.

© SD Worx

L'employment tracker mensuel permet en tout cas d'observer des tendances claires, et de fortes disparités entre les divers secteurs de l'économie. Si le chômage temporaire est légèrement en baisse en février, les annonces de possible reprise en avril et mai devraient définitivement permettre d'inverser la tendance. "Les dernières annonces du gouvernement tendent vers un déconfinement qui ne pourra avoir que des répercussions bénéfiques sur les différents secteurs encore fortement touchés."