Les habitants de Marburg (ouest) seront désormais obligés de se doter de panneaux solaires, sous peine d'amende, a décidé vendredi soir le conseil municipal, une première en Allemagne. La coalition de Verts et sociaux-démocrates au pouvoir, ainsi que l'extrême gauche Die Linken, ont voté en faveur du texte destiné à contribuer à la protection du climat et à protéger les 80.000 habitants de l'explosion des prix de l'énergie, a annoncé le porte-parole de la ville Rainer Kieselbach.

Le texte, qui doit entrer en vigueur le 1er octobre, prévoit que toute nouvelle maison construite dans la coquette cité médiévale devra être dotée de panneaux solaires à raison d'un mètre carré de cellules solaires pour 20 mètres carrés de surface, pour le chauffage et l'eau chaude. Cette obligation concernera aussi les bâtiments déjà construits, mais qui changent de toiture ou de système de chauffage. Le tout aux frais des propriétaires.

Le projet avait suscité un vif débat dans la ville universitaire, ses détracteurs dénonçant "une dictature écolo". Mais nombre d'experts s'étaient ralliés à la "charte solaire", estimant que les pouvoirs publics doivent montrer l'exemple.

L'Allemagne vient de se doter d'un arsenal législatif en matière de lutte contre le réchauffement climatique, qui impose entre autres un seuil de 14% minimum de la part des énergies renouvelables dans le chauffage des maisons construites après le 31 décembre 2008. Mais rien de tel n'est prévu pour les bâtiments anciens, qui sont presque toujours les plus gourmands en énergie.