Le ministre néerlandais des Finances Wouter Bos avait déjà envisagé avant l'été l'éventualité de reprendre les activités néerlandaises du bancassureur Fortis, déclare-t-il cette semaine dans l'hebdomadaire néerlandais Vrij Nederland. Avec Nout Wellink, le président de la Banque nationale néerlandaise, Wouter Bos affirme qu'il avait déjà fait avant l'été le constat que quelque chose clochait avec Fortis. Le bancassureur belgo-néerlandais venait alors tout juste de reprendre la banque néerlandaise ABN Amro.

Le ministre néerlandais craignait qu'un tension puisse naître entre les intérêts de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg et la direction du bancassureur. "Dès le début, je n'ai pas ressenti la moindre réserve à l'idée d'acheter la banque. J'ai toujours pensé: si cela s'avère nécessaire, alors faisons-le".

Pour rappel, l'Etat néerlandais a nationalisé, début octobre, les activités néerlandaises de Fortis, ABN Amro y compris.