L'association a comparé le prix le plus bas affiché au cours des 30 jours précédant l'offre avec le prix barré le jour de l'offre. Dans 30 % des cas, le prix barré est supérieur. Du coup, la réduction ne semblait plus aussi intéressante. Une réduction moyenne de 26 % se transformait alors, selon Test Achats, en une réduction de 9 %. "La remise moyenne annoncée pour les appareils high-tech est de 27 %, alors qu'elle n'est en réalité que de 9 %", détaille l'association. "Dans le cas des appareils électroménagers, la moyenne annoncée était de 30 %, contre une différence de prix réelle de seulement 7 %".

Le jour du Black Friday, certains vendeurs englobaient le cashback dans la réduction. Du coup, au lieu d'une réduction de 40 euros et d'un cashback de 50 euros, la réduction affichée était de 90 euros.

Le Black Friday "n'est pas forcément le meilleur jour pour acheter. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de véritables bonnes affaires", reconnaît la porte-parole Julie Frère alors que 64 % des offres analysées en détail étaient de vraies promotions, selon le comparatif Test-Achats.