La Sûreté de l'Etat et les services de renseignement des Pays-Bas et du Luxembourg ont conclu un accord afin de lutter ensemble contre l'espionnage économique venant de Chine et de Russie, rapporte jeudi le quotidien De Tijd. 

Dans une réponse à une question parlementaire du sénateur Bert Anciaux (sp.a) , la ministre de la Justice Annemie Turtelboom indique qu'il s'agit d'un "engagement de collaboration" afin de lutter contre l'espionnage économique venant de Chine et de Russie. Cet accord se fait sur base volontaire et aucune règle ou modalité concrète n'a été fixée.