L’homme d’affaires Alain Marsily et son associé Pino Salamone ont conclu des accords sur la reprise des magasins Sony Center situés à Bruxelles et en Wallonie. Leur objectif : relancer une chaîne cohérente basée sur l’offre Sony, en bénéficiant de l’effet de masse indispensable dans le secteur de l’électronique grand public. Une reprise complexe puisque les deux hommes ont dû négocier plusieurs accords avec des partenaires différents. Mais, nous explique Alain Marsily, fondateur en son temps de la chaîne de magasins d’informatique Exell (1), "les Sony Center existants ont souffert de l’effet médiatique lié à la disparition des magasins du même nom détenus par le groupe Sonica". Suite à la faillite de Sonica, les clients des autres magasins Sony Center ont en effet pris peur et sont allés annuler leurs achats et exiger la restitution de leurs acomptes ou de leur matériel.

"Au même moment, ces magasins ont souffert, et ont été déforcés par un creux dans le renouvellement de la gamme de Sony", ajoute encore Alain Marsily.

Ce dernier explique la reprise des magasins par un concours de circonstances. Déjà à la tête de la société Abelsys qui possède des magasins dédiés aux produits Apple, il recherchait un emplacement pour ouvrir une nouvelle enseigne Apple à Wavre. C’est en se penchant sur l’opportunité de convertir un Sony Center en Apple qu’est venue l’idée de la reprise des autres enseignes. "L’idée est surtout celle de Pino Salamone, mon associé, ancien de chez Econocom. Nous avons entamé les contacts, puis convaincu les actionnaires des différents Sony Center de l’intérêt de notre offre." Une offre liée à un projet entrepreneurial pur ? "Oui, nous étions déjà investisseurs, mais à 48 ans, il est difficile de se contenter de regarder sans toucher !, résume Alain Marsily. Ici, nous gardons le personnel, et nous avons des projets d’ouverture de nouveaux magasins pour compléter le maillage géographique en Wallonie."

Les deux entrepreneurs veulent en effet constituer un groupe diversifié avec, d’une part, des magasins Apple en plein boom et, d’autre part, des Sony Center renforcés financièrement et qui vont bénéficier de la nouvelle gamme de produits du groupe japonais. A Wavre, le Sony Center existant va même servir de laboratoire pour une tentative audacieuse consistant à vendre sous le même toit la gamme Sony - sans les ordinateurs portables - et la gamme de produits Apple. "Pour des raisons de rentabilité, nous convertirons certains des Sony Center, mais nous devrions en ouvrir deux nouveaux rapidement", assure encore Alain Marsily.

Le groupe sera donc présent avec 32 employés sous ses différentes enseignes à Bruxelles, à Namur et à Charleroi, avec la volonté de densifier sa présence pour atteindre dans chaque cas 8 à 10 points de vente. "En outre, nous avons acquis récemment la société MD Graphics, active dans le secteur de l’imagerie et la vidéo, afin de créer un pôle services lié à l’activité des deux types de magasins." On le voit, une stratégie économique très complète est mise en place, avec des projets de développement prometteurs. De quoi rassurer en tout cas les clients des Sony Center existant pour certains depuis plus de 20 ans.

Patrick Van Campenhout

(1) La chaîne de magasins Exell fut cédée en son temps à Pierre Delhaize, mais fut victime de l’évolution rapide du marché informatique.