Entreprises & Start-up

Il est de ces moments, en cas de crise par exemple, où les entreprises doivent particulièrement soigner leur communication. 

Le groupe ING n’a pas fait preuve de la plus grande application dans le dossier distribué lundi aux journalistes, qui explique le pourquoi et le comment de la restructuration de la branque, euh, de la banque. 

En témoignent, ces coupures de presse néerlandophones traduites dans un français pour le moins approximatif. On hésite entre le drôle et l’affligeant.

© ING