La société Lime a confié qu’il songeait à un dispositif pouvant empêcher les utilisateurs trop ivres de faire un trajet avec l’une de ses trottinettes électriques.

Six mois seulement après le lancement de Lime à Bruxelles, le service de mobilité urbaine en free-floating fait déjà partie intégrante du quotidien des Belges, d'ailleurs plusieurs sociétés proposant des trottinettes électrique en libre-service.

"Ce qui plaît à nos utilisateurs, c’est la flexibilité qu’offre ce moyen de transport et la grande disponibilité des trottinettes Lime dans tous les endroits cruciaux de la ville. Depuis le lancement, nous avons assuré le service en continu en toute sécurité, malgré une météo parfois capricieuse", explique Benjamin Barnathan, General Manager Benelux chez Lime.

Toutefois, cela n’empêche pas la start-up de se confronter à plusieurs problèmes liés à la sécurité. Outre le véhicule en lui-même, certains de ces derniers sont directement dus aux utilisateurs eux-mêmes. De nombreux défis restent toutefois à relever et l’une des plus importantes concerne la sécurité des conducteurs, mais aussi des piétons sur les trottoirs.

Et un d'entre eux porte sur la manière dangereuse dont roulent les utilisateurs des trottinettes de Lime, et plus précisément l’état dans lequel ceux-ci roulent.

En effet, certains ont pour habitude de prendre un des véhicules en libre-service lorsqu’ils rentrent de soirée, après avoir bu plusieurs verres. Lime a indiqué qu’elle était au courant de ce problème, qui peut entraîner un accident pour le conducteur lui-même ou d’autres usagers.

Lime prépare une fonctionnalité anti-ivresse

Ralentir automatiquement les trottinettes lorsque l’utilisateur est ivre via un capteur intégré à l'engin, tel est l’objectif de la société Lime afin de limiter les dégâts.

En conséquence, le cofondateur et président exécutif de Lime, Brad Bao a confié à The Verge que la startup travaillait sur un moyen d’endiguer la conduite de trottinettes en état d’ivresse. Interrogé sur le sujet d’un potentiel alcootest, il a déclaré : "Je pense qu’il y a de meilleures façons de le faire. Prenez une chose, par exemple. Nos trottinettes sont équipées de toutes sortes de capteurs qui peuvent détecter s’ils roulent en ligne droite ou s’ils vacillent. On fait l’avertissement. On peut le ralentir. On y travaille encore. Il n’est pas lancé, mais c’est un exemple de beaucoup de choses que nous améliorons en ce moment en ce qui concerne les données".

Il est donc certain que Lime a conscience du fait que certains de ses utilisateurs prennent des trottinettes lorsqu’ils sont saouls, ce qui la mène à se pencher sur la question. Néanmoins, il est encore difficile d’imaginer complètement le dispositif que la jeune pousse va mettre en place pour éviter que cela ne se reproduise.