La crise financière et économique qui a explosé à la fin de l’année dernière ne semble pas avoir trop pesé sur les résultats financiers des aéroports wallons. Dans la perspective de leurs assemblées générales respectives, les sociétés gestionnaires des aéroports de Liège (Liège Airport) et de Charleroi (BSCA) ont fait leurs calculs et les comptes annuels que "La Libre" a pu consulter révèlent des résultats positifs pour les deux plates-formes. Ceux de Liège Airport indiquent que l’aéroport a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 17,855 millions d’euros en 2008 contre 14,607 millions d’euros un an plus tôt. L’activité Cargo enregistre une augmentation d’environ 20% en ayant rapporté 13,034 millions d’euros en 2008 contre 10,88 millions en 2007. Quant au trafic passagers, il est en hausse de 18,52% sur la même période avec des recettes de 3,410 millions d’euros en 2008. D’autres activités accessoires (locations de bureaux, etc) ont rapporté à Liège Airport environ 1,409 million l’an dernier contre quelque 852000 euros en 2007.

Les ventes et prestations de l’aéroport liégeois incluant le chiffre d’affaires indiquent, pour 2008, un montant d’environ 43,11 millions d’euros (près de 32 millions en 2007). Mais elles masquent la réalité. Elles intègrent aussi des subsides régionaux octroyés à Liège Airport, notamment pour assurer les services d’incendie et ce, pour un montant total de près de 24,784 millions d’euros l’an dernier. En 2007, la subvention régionale était de 16,687 millions. Les coûts des ventes et prestations ont augmenté de plus de 10 millions d’euros par rapport à 2007 pour afficher un montant total de 39,684 millions d’euros. Les rémunérations ainsi que les charges sociales et les pensions sont passées de près de 7 à 8,11 millions d’euros.

Grâce à cette subvention publique, l’aéroport liégeois a dégagé en 2008 un bénéfice d’exercice de 575603 euros dont elle veut distribuer 546823 euros à ses actionnaires. Ceux-ci sont au nombre de trois : SLF pour 50 %, Société wallonne des aéroports/Sowaer (25 %) et Aéroports de Pairs/ADP (25 %). Au 31 décembre 2008, Liège Airport employait 145 travailleurs (soit 140,4 personnes en équivalents temps plein/ETP) contre 136 personnes au 31 décembre 2007 (127,2 ETP).

Du côté de l’aéroport de Charleroi, les comptes annuels présentent également de bons résultats. Selon nos informations, BSCA, la société gestionnaire, a clôturé 2008 par un bénéfice net d’environ 2 millions d’euros, ce qui, dit-on, "est supérieur aux prévisions". Or, l’aéroport carolo a vu ses coûts augmenter en raison du déménagement dans un nouveau terminal avec, à la clé, un loyer qui est passé de 600 000 euros à 2,7 millions d’euros, nous a confié une source proche du dossier. Les dirigeants comptent proposer à l’assemblée générale de distribuer des dividendes pour un total de 386 750 euros, soit le même montant que pour l’exercice 2007. Au niveau du personnel, l’aéroport carolo employait 364 collaborateurs au 31 décembre 2008 et il a accueilli 2,957 millions de passagers l’an dernier. Il vise les 4 millions de passagers cette année. Au niveau cargo, l’activité relève du confidentiel avec seulement 20 tonnes de fret ou de courrier. Le nombre de mouvements s’élèvait à 79 487 en 2008.

Liège Airport, par contre, a traité 518 750 tonnes en 2008, en augmentation de 5,89% par rapport à 2007. L’activité "passagers" de l’aéroport liégeois affiche une croissance d’environ 20,25 % sur une année, à 400 281 voyageurs. Malgré la crise, les deux aéroports wallons devraient réaliser de bonnes performances au terme de l’exercice 2009. Charleroi Airport continue à attirer de nouveaux opérateurs pour le transport de passagers (le dernier en date est Air Arabia Maroc) et Liège Airport aussi, mais en cargo (Cargo B a atterri récemment sur son tarmac).