La compagnie aérienne allemande Lufthansa s'intéresse à la compagnie belge Brussels Airlines, affirme le quotidien allemand "Handelsblatt" dans son édition de ce matin. La Brussels Airlines se trouverait en tête d'une liste de reprises potentielles, indique le journal, qui se fie à des informations internes. Du côté de la compagnie belge, on refusait lundi soir de commenter cette information, soulignant tout au plus que Brussels Airlines menait des pourparlers avec d'autres compagnies sur de possibles alliances commerciales. Brussels Airlines discute depuis un certain temps déjà avec trois grandes alliances de compagnies aériennes pour entrer dans l'une d'elles. Il s'agit de One World (British Airlines, American Airlines), SkyTeam (Air France, KLM) et Star Alliance (Lufthansa, United). Il y a une semaine, la direction de Lufthansa avait indiqué que la société entendait jouer un rôle actif pour consolider le marché aux Etats-Unis et en Europe.

Brussels Airlines est née en 2006 de la fusion entre les compagnies belges SN Brussels Airlines et Virgin Express et est détenu par une quarantaine d'actionnaires, dont le groupe Virgin (29 pc) mais aussi des actionnaires privés issus du monde économique belge. Des actionnaires belges qui ont été sollicités au moment de la faillite de la Sabena pour recréer une activité aérienne au départ de Bruxelles-National mais qui sont tous potentiellement "vendeurs" de leurs parts, n'étant pas actifs dans le domaine du transport aérien. Brussels Airlines a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 23,1 millions d'euros et son chiffre d'affaires s'est élevé à 921 millions d'euros.