La maison-mère de Brussels Airlines, à l'instar des autres compagnies aériennes, a été fortement touchée par la crise du coronavirus.

Lufthansa avait déjà annoncé la suppression de 22.000 emplois. Une diminution de la flotte est également envisagée.

La compagnie a refusé tout commentaire. Cependant, selon les médias, Lufthansa aurait nié tout autre plan de suppressions d'emplois.