Entreprises & Start-up L’acquéreur de sa participation de 36% est un consortium formé par les groupes QIC, Swiss Life et APG.

Le groupe financier australien Macquarie a indiqué tardivement vendredi soir dans un communiqué qu’il cédait ses 36 % de parts dans Brussels Airport à un consortium composé du Queensland Investment Corp, Swiss Life et APG Asset Management. Les deux autres actionnaires de l’aéroport sont l’État belge (25 % + une action) et le fonds de pension canadien OTPP (39 %).

Macquarie Infrastructure and Real Assets (Mira) avait annoncé l’an dernier vouloir céder ses parts. Un conflit avec OTPP avait alors émergé. Ce dernier avait un droit de préemption sur les actions de Macquarie, mais les Australiens avaient décidé de s’entretenir également avec d’autres parties intéressées. Le fonds de pension avait dès lors fait appel à un tribunal d’arbitrage à Londres afin d’éviter que Macquarie ne divulgue des informations confidentielles à des tiers à propos de l’aéroport.

Macquarie avait acquis ses parts dans Brussels Airport au moment de la privatisation de l’aéroport en 2004. En avril dernier, les journaux L’Echo et De Tijd avaient estimé les 36 % que détenait Macquarie à quelque 1,5 milliard d’euros. Le groupe australien avait déboursé 735 millions d’euros pour les 70 % des actions qu’il avait acquises en 2004.