Le chiffre d'affaires du groupe métallurgique belge Umicore (ex-Union minière) est ressorti en hausse de 9 pc sur un an au troisième trimestre, selon de premières indications fournies mardi. Pour l'ensemble de l'année, Umicore a confirmé son objectif d'un bénéfice d'exploitation (Ebit) récurrent des activités à périmètre comparable entre 345 et 365 millions d'euros. En 2006, l'Ebit récurrent s'était établi à 329,4 millions d'euros.

Le groupe ne dévoile pas de chiffre précis pour le troisième trimestre. Il fait seulement état des variations de chiffres d'affaires, division par division. La hausse est de 12 pc dans sa branche Métaux précieux/produits et catalyseurs, "bien qu'Automotive Catalysts ait connu une baisse des volumes de vente en Amérique du Nord" , reconnaît Umicore qui enregistre par ailleurs une progression de 25 pc du chiffre d'affaires dans sa branche Zinc/produits spéciaux "grâce à des primes plus élevées au sein de Zinc Chemicals" . Enfin, le chiffre d'affaires monte de 3 pc dans les Matériaux avancés, où "les substrats semi-conducteurs en germanium ont enregistré la plus forte hausse" . En revanche, Umicore a accusé un repli de 1 pc dans la branche Métaux précieux/services (raffinage, vente...), "bien que les conditions de marché restent soutenues" , relève le spécialiste belge des métaux non précieux.

Achat d'actions propres

Nyrstar, la société dans laquelle Umicore avait mis ses activités de raffinage, galvanisation et alliage de zinc, est entrée en Bourse lundi. L'opération va rapporter à Umicore 680 millions d'euros (après déduction des coûts de transaction), et la somme pourrait monter à 780 millions si l'option de surallocation est entièrement exercée, auquel cas Umicore se séparera de l'intégralité de sa participation qui était auparavant de 50 pc. La plus-value nette pour Umicore est de 380 millions d'euros avant option de surallocation, et pourra monter jusqu'à 440 millions d'euros, a-t-il détaillé.

En ce qui concerne les rachats d'actions propres, ils s'élèvent à environ 120 millions d'euros sur un montant total de 150 millions d'euros annoncé il y a quelques mois. Umicore a l'intention de finaliser les rachats restants dans les prochaines semaines.

Par ailleurs, le groupe belge signale que "l'acquisition de l'activité catalyseurs de Delphi a été clôturée le 29 septembre" et que "l'intégration des activités actuellement en cours ne rencontre aucun obstacle" .

Les marchés s'attendaient manifestement à de meilleures indications trimestrielles de la part d'Umicore. Hier, à la clôture de la Bourse de Bruxelles, le titre a affiché un recul de 3,35 pc à 176,55 €. (D'après Belga)