Entreprises & Start-up

Manger sainement devient prioritaire

L. D.

Publié le - Mis à jour le

Plus que "manger vite, pas cher ou pratique", c'est "manger sain" qui semble être devenu la priorité des Belges s'il faut en croire l'étude réalisée auprès de 4 500 concitoyens par Roularta et Delhaize Belgique, à l'occasion du vingtième anniversaire de son magazine "Le Lion". Pour 54 pc des Belges interrogés, manger sainement est en effet une condition pour une vie saine. (voir infographie)

Dans la réalité, les consommateurs ont-ils pour autant changé, en bien, leurs habitudes ? Les quelques exemples cités dans l'enquête pourraient plutôt le laisser penser puisque l'on remarque, au cours des cinq dernières années, une augmentation de la consommation de l'huile d'olives, des pâtes, des plats au wok, du poisson et des fruits frais alors que l'on note une baisse de la consommation de beurre, de viande, de plats préparés, de pommes de terre et de produits surgelés, ces derniers n'étant toutefois pas nécessairement à pointer du doigt.

Du pain à midi

Question petit-déjeuner, 72,3 pc des personnes interrogées en prennent un tous les jours; 3,8 pc uniquement la semaine; 12,9 pc seulement le week-end et 8,8 pc jamais. Et à midi ? On mange le plus souvent du pain (66 pc en semaine, 33 pc le dimanche et 42 pc le samedi); un repas chaud (62 pc le dimanche, 49 pc le samedi et 29 pc en semaine); une salade (18 pc le dimanche, 23 pc le samedi et 30 pc en semaine). Le restaurant ? Pour 12 pc en semaine, 9 pc le samedi et 7 pc le dimanche. Le soir, les trois quarts des Belges consomment un repas chaud en semaine et 25 pc des tartines.

Leurs préférences vont aux pâtes, qui apparaissent comme le plat préféré, cité en premier par 9,3 pc des consommateurs interrogés. Viennent ensuite le beefsteak/frites (7,2 pc), les plats de poisson (5,9 pc), le spaghetti bolognaise (4,2 pc), les salades (surtout avec du fromage de chèvre !) (3,6 pc), les chicons au gratin (3,3 pc), les scampis (3,1 pc), le poulet (3,1 pc), les moules (2,1 pc) et les plats de mouton ou d'agneau (2 pc).

De plus en plus appréciées, les cuisines étrangères se consomment au restaurant, mais aussi à la maison, tout prêt, à préparer soi-même ou façon take-away. Ce sont les cuisines chinoise et italienne qui demeurent les plus populaires, suivies de la thaïlandaise, et des japonaise, indienne et mexicaine. Les francophones sont plus friands d'exotisme que les néerlandophones. Ils apprécient avant tout la cuisine italienne préparée à la maison, suivie de la chinoise au restaurant. Les préparations japonaises n'ont pas encore conquis le Nord du pays et la cuisine indienne ne semble qu'à peine mieux lotie. Cela dit, il semblerait que les néerlandophones commencent tout de même à apprécier de plus en plus la cuisine étrangère.

Plutôt amateurs d'alimentation végétarienne, les néerlandophones se distinguent des francophones qui optent plus volontiers pour le bio. Interrogés sur leur niveau culinaire, 45 pc le qualifient de "moyen", 25 pc de "bon", 12 pc de "basique", 12 pc de "très avancé" et 5 pc de "mauvais". A la question : cuisiner, c'est ? Plus de la moitié (56,6 pc) répond un plaisir, tandis que pour un tiers, c'est un mal nécessaire.

Et si c'est le lot quotidien de 36 pc des femmes, seuls 16 pc des hommes disent se retrouver derrière les fourneaux sept jours sur sept.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous