Marc Coucke a investi 48,5 millions d’euros dans Greenyard. C’est l’entreprise de fruits et légumes qui a elle-même communiqué l’information ce lundi. Cet investissement permet à l’homme d’affaires d’obtenir un siège au sein du conseil d'administration. Cette entrée au capital, à hauteur de 13,4 %, a été réalisée via Alychlo, sa société d’investissement.

En plus de Coucke, Joris Ide, déjà actionnaire de Greenyard, a également injecté 1,5 million d’euros. Les deux hommes ont déjà investi ensemble précédemment dans… le club de football du RSC Anderlecht. Cette arrivée d’argent frais permet ainsi à Greenyard de réduire sa dette, qui était devenue un véritable problème pour l’entreprise durant les années précédentes.

Afin de rééchelonner sa dette, Greenyard a non seulement reçu un soutien de ses banques, mais aussi une garantie du fonds d’investissement Gigarant, géré par les pouvoirs publics flamands. L’accord trouvé porte sur un montant de 467,5 millions d’euros, étalé sur une période de trois ans, et renouvelable pour une durée d’un an. Le co-CEO de l’entreprise, Marc Zwaaneveld, l’a qualifié de “pièce manquante du puzzle” pour parvenir au refinancement.

Marc Coucke a souligné la ténacité de l’entreprise a retrouvé sa santé financière. Selon lui, l’importance du secteur des fruits et légumes va croître dans les années à venir, “car les consommateurs recherchent de plus en plus des produits sains.”


Les investisseurs réagissaient positivement à la nouvelle. A 11h45, l'action enregistrait +16 % à la Bourse de Bruxelles.