Les groupes pharmaceutiques américains Merck & Co et Schering-Plough ont tous deux annoncé une amélioration de leurs résultats au troisième trimestre, notamment grâce à deux médicaments commercialisés en partenariat. Merck a fait état d'un bénéfice en hausse de 7 pc, la baisse de ses coûts de marketing ayant compensé l'impact du retrait de son antiarthritique Vioxx et la forte baisse des ventes de son anticholestérol Zocor. Tout comme Schering-Plough, Merck a bénéficié au cours de la période de l'apport des nouveaux médicaments contre le cholestérol Vytorin et Zetia, commercialisés par les deux groupes via une coentreprise.

Le bénéfice net de Merck, exposé à des milliers de poursuites en justice par le retrait du Vioxx au cours de l'année dernière, a augmenté à 1,42 milliard de dollars au troisième trimestre. Le chiffre d'affaires a reculé à 5,42 milliards de dollars contre 5,5 milliards.

De son côté, Schering-Plough a annoncé au titre du troisième trimestre un bénéfice net en hausse à 43 millions de dollars, contre 14 millions de dollars un an auparavant. Le groupe enregistre ainsi son troisième trimestre consécutif de hausse du bénéfice avant éléments exceptionnels. Son directeur général Fred Hassan, qui a pris la direction du groupe en 2003 pour en redresser les résultats alors en forte baisse, a indiqué que Schering-Plough se concentrait à présent sur une stratégie de croissance. Le chiffre d'affaires du groupe s'est amélioré de 15 pc à 2,3 milliards de dollars.

© La Libre Belgique 2005