Le groupe pharmaceutique américain Merck a annoncé lundi son intention de supprimer d'ici fin 2008 quelque 7.000 emplois dans le monde, représentant 11 pc de ses effectifs, et de fermer ou de vendre un sixième de ses sites de production. «Environ la moitié des réductions de postes devraient être réalisées aux Etats-Unis et le reste dans d'autres pays », a précisé le groupe dans un communiqué. Dans le cadre de ce plan de restructuration, Merck compte fermer ou vendre 5 de ses sites de production dans le monde sur un total de 31, soit un sixième environ, «ainsi que de réduire l'activité dans un certains nombre d'autres sites ». Le laboratoire entend en outre «fermer un centre de recherche fondamentale et deux centres de développement pré-cliniques » de médicaments, a-t-il ajouté dans son communiqué. Ces mesures doivent lui permettre de réaliser des économies de 3,5 à 4 milliards de dollars, avant impôts, entre 2006 et 2010.