© Reporters

Entreprises & Start-up

MIC : plus de 130 emplois créés

Ph. Law.

Publié le - Mis à jour le

Premier bilan à mi-parcours pour le Microsoft innovation center (MIC, Mons), l’incubateur technologique porté par Microsoft et trois autres partenaires (Voo/Tecteo, Hewlett Packard, Mobistar). D’après les dirigeants, celui-ci est plus que satisfaisant et la structure est aujourd’hui un acteur incontournable dans le paysage informatique wallon. "Nous avons un bilan qui est conforme à ce qu’on observe ailleurs pour ce type d’infrastructure. Notre Boostcamp de 2010 a attiré 48 start-ups dont le tiers a bien grandi et un autre tiers s’autofinance. Les entreprises qui ont bien grandi ont créé en moyenne 5 emplois chacune et celles qui s’autofinancent, environ 15 emplois. On ne peut rien dire actuellement sur le dernier tiers des 48 entreprises qui ont participé au Boostcamp", nous a confié vendredi Ben Piquard, directeur opérationnel du MIC, lors de la présentation du rapport annuel. L’incubateur porté sur les fonts baptismaux en mars 2009 a mis les premiers mois de son existence pour se structurer et établir un réseau, 2010 est donc sa véritable première année d’activité. Les "boostcamps" sont des séances de coaching de porteurs de projets en vue de les aider dans la concrétisation de ceux-ci (plan d’affaires, innovation, financement, etc.). "Le MIC est un moteur d’accélération pour la réalisation d’un projet d’entreprise. Grâce à son aide, on peut être sûr de créer son entreprise bien plus vite", a témoigné vendredi Romain Carlier, premier stagiaire au MIC et fondateur - à 22 ans - de Reaklab, une jeune PME proposant des services informatiques aux entreprises (création et gestion de site Web, etc.). Elle emploie actuellement trois personnes et a créé une plateforme (Wikeo) en ligne permettant à tout le monde - du néophyte au connaisseur - de créer un site Internet.

Le MIC a permis à la société Fishing Cactus, développeur de jeux vidéos de prendre son envol. Son effectif est passé de 4 à 20 personnes sur les 15 derniers mois. Elle se concentre actuellement sur le développement de deux logiciels qui intéressent des médecins (hôpital Erasme). Ceux-ci utilisent la technologie et l’environnement du "Kinect", la console de jeux vidéos Xbox 360 de Microsoft, sans fil, ni manettes, mais avec une reconnaissance du corps. "Le premier logiciel aidera les thérapeutes dans la revalidation physique de patients polytraumatisés et le second intéresse les neurologues dans le cadre d’une revalidation cognitive de patients cérébro-lésés", explique Laurent Grumiaux, 27 ans, responsable commercial de Fishing Cactus. "Les premiers objectifs du MIC vont au-delà de ce qui a été assigné par le gouvernement. Il a accompagné 48 projets innovants dont une vingtaine de porteurs de projets ont créé leur société durant les derniers mois. Une soixantaine d’emplois directs sont récemment issus des activités du MIC. D’autres participants aux appels à projets ont augmenté significativement leurs emplois existants avec pour corollaire immédiat, la création d’une septantaine d’emplois nouveaux", s’est réjoui Jean-Claude Marcourt (PS), ministre wallon de l’Economie et des Technologies nouvelles.

D’après les statistiques, le MIC a lancé 8 appels à projets en 2010 auxquels ont participé 122 entreprises. L’incubateur a organisé 110 manifestations thématiques et a délivré 362 certifications. Les titulaires sont des étudiants ou des chômeurs qui y ont suivi des formations informatiques. L’objectif fixé au MIC lors de son démarrage est 500 certifications et de contribuer à la création de 250 emplois dans le secteur des technologies de l’information wallon à fin décembre 2011. "Je suis très content du bilan du MIC wallon, il a d’ailleurs reçu le titre de meilleur MIC du monde parmi les 110 structures du même type de Microsoft dans le monde. Ce qui nous intéresse, c’est d’attirer des développeurs et ici on peut dire que le MIC wallon remplit bien sa tâche", conclut Philippe Rogge, directeur général de Microsoft Belgique-Luxembourg.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous