Le groupe informatique américain Microsoft a annoncé lundi rendre disponible 20.000 lignes de code auprès des utilisateurs du système d'exploitation libre d'accès Linux, une initiative présentée comme une "étape significative de la politique d'ouverture" du géant des logiciels.

Cette mesure permettra à n'importe quelle distribution du système Linux d'être utilisée sous Windows Server 2008, a-t-il expliqué dans un communiqué.

"Il s'agit d'optimiser le fonctionnement de Windows Server pour faire en sorte que les performances soient améliorées", a déclaré Alfonso Castro, responsable de l'interopérabilité en France, lors d'une conférence téléphonique. Microsoft affirme ainsi poursuivre "son engagement à assurer l'interopérabilité entre ses technologies et celles de l'+open source+", qui reposent sur le partage, libre de droits, de codes de programmation.

Régulièrement soupçonné d'abus de position dominante, le groupe a commencé à s'ouvrir au monde du logiciel libre en février 2008, en rendant public en 2008 plus de 30.000 pages de documentation sur Windows, jusqu'alors maintenu sous le sceau d'un épais secret.