Microsoft a annoncé, jeudi, un bénéfice net en hausse de 1,8 pc pour le premier trimestre de son exercice 2009-2010. Mais le numéro un mondial des logiciels a révisé à la baisse ses prévisions annuelles en raison de la probabilité d’"un ralentissement économique prolongé" . En Bourse les investisseurs ont jugé que le groupe faisait preuve de sagesse. Le titre a bien résisté, malgré le climat boursier épouvantable à WallStreet (lire en page 2).

Le bénéfice net de Microsoft s’est établi à 4,37 milliards de dollars pour les trois mois achevés fin septembre. Rapporté au nombre d’actions, il a atteint 48 cents, alors que les analystes attendaient 47 cents. Le chiffre d’affaires de 15,06milliards de dollars, en hausse de 9 pc par rapport à la même période de l’an dernier, a dépassé les attentes, qui tournaient autour de 14,78 milliards. Mais Microsoft a révisé en baisse ses prévisions de bénéfice par action pour l’exercice 2008-2009, entre 2,0 et 2,1 dollars, alors qu’il y a troismois la société de Redmond tablait sur 2,12 à 2,18dollars.

Les prévisions du chiffre d’affaires annuel s’établissent désormais entre 64,9 et 66,4 milliards de dollars, contre 67,3 à 68,1, il y a trois mois. "On prévoit désormais la poursuite des tendances observées à la fin du trimestre, alors qu’auparavant on attendait que l’économie s’améliore au deuxième semestre de l’année fiscale" , a justifié Microsoft dans un communiqué.

"Solidité financière"

"Nous sommes très contents de notre position concurrentielle relative, et de notre capacité à dépasser le chiffre d’affaires moyen du secteur informatique , a commenté le directeur financier Chris Liddell, cité dans le communiqué. Nous pensons que notre marge brute d’autofinancement, nos produits en développement et notre solidité financière, exceptionnellement forts, nous permettront de bien résister aux conditions économiques" , a-t-il ajouté.

Pour le prochain trimestre, Microsoft attend un bénéfice par action compris entre 51 et 53 cents, et un chiffre d’affaires entre 17,3 et 17,8 milliards de dollars.