"And the winner is !" Hier, le collège des bourgmestre et échevin de la Ville de Bruxelles a approuvé quel serait le consortium qui s’occuperait du réaménagement du plateau du Heysel. Un projet pharaonique, appelé Neo 1, et qui représente un investissement de 550 millions d’euros ! C’est le consortium piloté par la société Unibail/Rodamco qui a été choisi. Ces deux sociétés piloteront la construction d’un méga-centre commercial ainsi qu’une gigantesque infrastructure de loisirs. Les entreprises belges, Besix et CFE qui font également partie du consortium géreront la construction de 590 logements.

Le centre commercial devrait être terminé pour 2021, selon les prévisions du groupe. Il comprendra 230 magasins, doté notamment de 30 restaurants, ainsi que du plus grand cinéma de Belgique (4.000 fauteuils). On ne sait pas si c’est le groupe Kinepolis, déjà présent sur le site, qui exploitera le cinéma. Il a, en tout cas, déjà assuré ses arrières avec un bail qui n’arrivera à échéance qu’en 2025.

On sait désormais aussi que Neo 1 comportera 3.500m² de bureaux, une maison de retraite et deux crèches et surtout un gigantesque ensemble de 112.000 m² dédié aux loisirs, à la restauration et au commerce.

Le projet doit être présenté officiellement aujourd’hui au public, mais nous savons, de sources proches du dossier, qu’il a été préféré aux autres candidats "pour ses gestes architecturaux forts". Avec une information de taille : Mini Europe, dont l’avenir a longtemps été incertain, est finalement intégré au projet Neo.

Une bonne nouvelle pour l’une des attractions les plus visitées de la capitale (350.000 visiteurs en 2012). Par contre Océade, le parc aquatique voisin, appartenant au même groupe, a moins de chance. Il n’a pas été retenu pour participer. Il devra plus que probablement quitter les lieux pour janvier 2017.

Un autre parc de loisir viendra s’installer non loin, un parc d’attraction avec pour thème, le célèbre groom de Franquin. Il s’agit du premier Spirouland indoor au monde au cœur d’un espace de loisir de 15.000 m2.

Quant à la deuxième phase de Neo, qui concerne un centre de congrès de 5.000 places et un hôtel de 250 chambres, trois candidats sont toujours en lice pour en obtenir le marché. La désignation du lauréat ne devrait pas intervenir avant la fin de cette année.

Ce projet est la première implantation du Groupe Unibail-Rodamco en Belgique. Unibail-Rodamco est le premier groupe coté de l’immobilier commercial en Europe. Il est présent dans 12 pays de l’Union européenne et doté d’un portefeuille d’actifs d’une valeur de 32,1 milliards d’euros.