Un certain nombre d'actionnaires minoritaires de la Banque Nationale de Belgique (BNB) ont fait part une nouvelle fois samedi de leur insatisfaction quant au manque de transparence au sein de la BNB. Ils étaient rassemblés à l'occasion d'une réunion d'information des actionnaires de la BNB à Turnhout.

«Nous voulons un traitement juste. Toutes les questions que nous posons aux assemblées générales annuelles ne trouvent pas de réponse ou sont évacuées», a indiqué Erik Geenen, l'un des actionnaires. La dernière assemblée générale, qui remonte au 30 mars, s'est d'ailleurs résumée à un dialogue de sourds entre la direction et les actionnaires minoritaires.

Les actionnaires minoritaires exigent entre autres un retour du droit de vote aux assemblées générales. Ce droit leur avait été retiré dans les années 90. De plus, ils demandent une réponse claire à certaines questions épineuses.

La justice doit bientôt se pencher sur cette affaire. Les deux parties plaideront en effet le 20 septembre prochain devant le tribunal de Bruxelles sur le droit d'émission de la BNB.

Les intérêts des actionnaires minoritaires seront défendus par Me Modrikamen.

© La Libre Belgique 2005