Un tribunal australien a infligé vendredi à Volkswagen une amende record de 125 millions de dollars australiens (77 millions d'euros) pour avoir trompé le consommateur dans le scandale des moteurs diesel truqués.

Le constructeur allemand, qui possède de nombreuses marques comme Audi ou Skoda, avait avoué en 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel les faisant apparaître moins polluantes lors des tests en laboratoire qu'en réalité.

Le géant allemand s'était initialement mis d'accord avec la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) pour verser une pénalité de 75 millions AUD.

Mais le tribunal fédéral australien a estimé vendredi que ce montant était "manifestement inadéquat" et a recommandé une amende de 125 millions d'AUD, la plus forte jamais infligée en Australie dans une affaire de tromperie de consommateurs.

Dans un communiqué, le constructeur a dit qu'il croyait "fermement" que le montant de 75 millions AUD était "un juste montant".

Volkswagen a dit devoir "examiner soigneusement les motivations du tribunal" avant de "décider dans les prochaines semaines d'un éventuel appel".

En septembre, le groupe avait accepté de verser 127 millions AUD pour régler des procédures judiciaires collectives ("class action") d'automobilistes australiens dans ce scandale.