La grève à la FN Herstal est "injustifiée", affirme Agoria ce jeudi dans un communiqué, en dénonçant "l'utilisation du droit de grève pour imposer des revendications avant toute tentative de conciliation".

Agoria estime que mener un mouvement de grève, alors qu'aucune tentative de conciliation préalable n'a été entreprise, est "inacceptable". La fédération remarque qu'agir de la sorte, "c'est travailler à l'envers, c'est contre-productif".

Sur le fond du conflit, Agoria remarque que les représentants du personnel n'ont même pas l'excuse d'une crise sociale grave pour justifier leur action, la FN étant une entreprise saine qui investit et engage.

"Mais la FN ne peut cependant pas tout se permettre et doit préserver ses équilibres financiers. La prépension pour tous à 58 ans aux conditions du passé est une folie", estime Agoria, soulignant cependant que "dans un geste d'ouverture et pour répondre aux attentes exprimées par le personnel", la direction de l'entreprise a accepté la liberté de prépension à 58 ans à partir de 2008 et ce jusqu'en 2010, sous certaines conditions. Agoria qualifie cette proposition d'"honnête".

Concernant la redistribution des primes, la fédération professionnelle remarque qu'elle est "en totale contradiction avec les conventions collectives sectorielles signées par ces mêmes syndicats qui aujourd'hui les exigent".

Agoria s'élève contre l'intransigeance des représentants du personnel de l'entreprise et remarque que le mouvement mené actuellement empêche la FN d'honorer à court terme d'importantes commandes.

En conclusion, la fédération lance un appel au "bon sens" et au "réalisme" et appelle les travailleurs de la FN d'Herstal à mettre un terme à leur mouvement de grève.