L’enseigne de prêt-à-porter britannique a annoncé lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire la faillite de sa filiale belge. C’est donc 110 travailleurs qui vont perdre leur emploi en Belgique.

Le fait que New Look dépose le bilan enrage les syndicats, car de la sorte, l’entreprise ne passerait pas par la “procédure Renault”. La CNE (Centrale nationale des employés) dénonce un contournement de la législation par l’entreprise pour ne pas prendre ses responsabilités en tant qu’employeur.

C’est inacceptable. Les autorités doivent durcir les règles pour éviter ce genre de situation”, déclare-t-on du côté de la CNE. Une assemblée du personnel a eu lieu jeudi matin à la rue Neuve, à Bruxelles. Une grève a alors été votée. L’entreprise, qui compte encore six boutiques sur notre territoire (deux à Anvers, deux à Bruxelles, une à Hasselt et une autre à Mons) est en difficulté depuis plusieurs années. Elle avait fermé plusieurs magasins, dont ceux d’Anderlecht (Westland Shopping), de Liège (Médiacité), d’Ixelles (Toison d’Or) ou encore de Bruges.

"New Look a estimé, après analyse de sa position financière et opérationnelle, ne pas pouvoir poursuivre ses activités et a décidé de mettre un terme à ses opérations", explique pour sa part la direction dans un communiqué. La direction s'attend à ce que le tribunal de Bruxelles désigne un curateur la semaine prochaine.

“Cette fois, ils ont vidé les stocks discrètement, alors que pour les autres magasins fermés précédemment, on avait négocié une convention sociale. Les travailleurs ne pourront pas être indemnisés à hauteur de leur ancienneté dans la boîte, qui est en moyenne de 10 ans”, dénonce Jalil Bourhidane, le secrétaire permanent de la CNE. “La grève de ce jeudi pourrait se prolonger les prochains jours”, ajoute-t-il. “On sait que le groupe connaît des difficultés, mais on n’a pas de bilans chiffrés. On pense que l’objectif de New Look est de garder des magasins sous franchise à l’international et de conserver le réseau de magasins du groupe sur le sol britannique.”, nous dit aussi le secrétaire général de la CNE.

Pour rappel, New Look avait déjà annoncé la fermeture d'une vingtaine de magasins en France ainsi que de 120 magasins en Chine...