Pour l'ensemble de son exercice se terminant le 31 mars, Nintendo table désormais sur un bénéfice net de 400 milliards de yens (3,1 milliards d'euros), ce qui représenterait un bond de 55 % sur un an.

Au trimestre précédent, Nintendo avait relevé une première fois sa prévision 2020-21 à 300 milliards de yens, un montant qu'il a d'ores et déjà dépassé, ayant réalisé sur les neufs premiers mois de l'exercice un bénéfice net cumulé de 376,7 milliards de yens (3 milliards d'euros), en hausse de 91,8% sur un an.

Le géant basé à Kyoto (ouest du Japon) prévoit désormais un bénéfice opérationnel de 560 milliards de yens (4,4 milliards d'euros) en 2020-21, au lieu de 450 milliards précédemment, ce qui signifierait une augmentation de 59% sur un an.

Bénéfice opérationnel de + 98,2 %

Sur les neufs premiers mois de son exercice, Nintendo a déjà réalisé un bénéfice opérationnel quasiment doublé sur un an (+98,2 %) de 521,1 milliards de yens (4,1 milliards d'euros).

Grâce à de solides ventes de jeux vidéo comme de sa console Switch, le groupe anticipe désormais un chiffre d'affaires annuel de 1.600 milliards de yens (12,6 milliards d'euros), ce qui serait une progression de 22% sur un an.

Toutefois ces prévisions paraissent peu ambitieuses, car sur les neuf premiers mois de l'exercice ses ventes ont déjà atteint 1.404,5 milliards de yens (11,1 milliards d'euros), un bond de 37,3% sur un an, grâce à une solide performance de sa console Switch comme de ses jeux vidéo.

Le groupe a réalisé en octobre-décembre son meilleur trimestre en termes de ventes depuis 2008, selon des données compilées par l'agence Bloomberg.

En novembre dernier Nintendo avait relevé une première fois sa prévision de bénéfice net 2020-21 à 300 milliards de yens, un montant qu'il a déjà allègrement dépassé, ayant réalisé sur les neufs premiers mois de l'exercice un bénéfice net cumulé de 376,7 milliards de yens (3 milliards d'euros), en hausse de 91,8 % sur un an.

Toujours sur les neufs premiers mois de son exercice, Nintendo a aussi réalisé un bénéfice opérationnel quasiment doublé sur un an (+98,2%) à 521,1 milliards de yens (4,1 milliards d'euros).

Toujours des ruptures de stock

Nintendo a "négocié haut la main la saison des fêtes de fin d'année, cruciale, en tirant pleinement parti" de la demande liée à la pandémie, selon l'analyste Hideki Yasuda du Ace Research Institute à Tokyo, interrogé en amont de la publication des résultats.

L'élan de la Switch ne s'essouffle pas: bien que la console soit commercialisée depuis près de quatre ans, les circonstances exceptionnelles causées par la crise sanitaire ont provoqué des ruptures de stock dans de nombreux pays depuis mars dernier.

Nintendo a annoncé dans un communiqué avoir vendu 24,1 millions d'exemplaires de sa machine dans le monde entre avril et décembre, portant à près de 80 millions d'unités ses ventes cumulées depuis sa sortie en 2017.

Un record de ventes trimestrielles a par ailleurs été atteint pour la Switch sur la période octobre-décembre, a précisé le groupe, qui compte en écouler 26,5 millions d'unités au total sur son exercice 2020/21.

Mais alors que des rumeurs font état depuis plusieurs mois du possible lancement d'une Switch "pro", une version de la console aux performances musclées, le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a démenti lundi toute annonce imminente.

Pas de nouvelle Switch dans l'immédiat

Le groupe ne prévoit pas d'annoncer de nouveau modèle de Switch dans l'immédiat, selon des propos de M. Furukawa rapportés par plusieurs médias, alors qu'il s'exprimait lors d'une conférence restreinte à certains journalistes.

Le chiffre d'affaires de Nintendo entre avril et décembre a aussi été porté par les ventes de jeux destinés à la Switch, "solides malgré l'absence de sorties majeures de nouveaux jeux", a noté Hideki Yasuda.

Ses ventes ont aussi bien été portées par les sorties ces derniers mois des jeux "Super Mario 3D All-Stars" ou "Pikmin 3 Deluxe" que par des titres plus anciens comme "Animal Crossing: New Horizons", dont le succès a été impressionnant avec plus de 31 millions d'exemplaires vendus entre sa sortie en mars dernier et fin décembre.

Prenant en compte l'environnement actuel du marché, Nintendo a aussi significativement relevé sa prévision de dividende 2020-21, prévoyant désormais de verser aux actionnaires 1.880 yens par action sur l'ensemble de l'exercice, contre une prévision précédente de 1.260 yens.