Même si l'iPhone - une combinaison entre un téléphone mobile et un iPod - n'est pas encore disponible en Europe, la nouvelle arme d'Apple fait apparemment déjà peur à Nokia, le numéro un mondial de la téléphonie mobile.

Alors que les responsables du géant finlandais affirmaient encore, fin 2006, que "si Apple équipe son iPod d'un téléphone mobile, ils ne feront que proposer ce que nous avons déjà dans notre gamme aujourd'hui", ils semblent aujourd'hui avoir perdu une partie de cette belle assurance. Cette semaine, le constructeur finlandais a, en effet, annoncé, pour 2008, la sortie d'un téléphone multimédia doté d'un grand écran tactile, ce qui ressemble clairement à une riposte à l'iPhone d'Apple.

Et ce n'est pas tout. Alors que le patron de Nokia, Olli-Pekka Kallasvuo, fait valoir que les "téléphones mobiles ne sont plus suffisants", le groupe finlandais cherche, comme Apple, à diversifier ses sources de revenus par le biais d'un portail baptisé "Ovi".

D'ici la fin de l'année, il devrait ainsi lancer le "Nokia Music Store", un nom qui fait évidemment penser à l'"iTunes Music Store" d'Apple. Même les prix de cette nouvelle plate-forme seront très similaires à ceux d'iTunes puisque Nokia vendra les chansons à un euro et les albums à 10 euros. Le groupe, qui a déjà signé des accords avec les maisons de disques Universal, Sony BMG, Warner et Emi, promet un catalogue composé de plusieurs millions de morceaux.

Nokia annonce également une nouvelle offensive dans le domaine des jeux vidéo, malgré le relatif échec de sa plate-forme N-Gage, et devrait lancer une nouvelle plate-forme de jeux pour "smartphones" en novembre.

A cela s'ajoutera enfin le service de navigation "Nokia Maps" qui proposera des cartes et des guides touristiques.