Sa part de marché en Belgique ne dépasse pas encore 1,8 pc, mais Fiat revient en force, aussi sur les routes du royaume. En 2006, la marque italienne a immatriculé 10 347 voitures, une progression de 33 pc par rapport à 2005. Ce retour, elle le doit au succès de la Grande Punto, qui a enregistré, en 2006, la plus forte progression (+ 112 pc) sur le segment B, celui très concurrentiel des Renault Clio, Opel Corsa, et autre Peugeot 207. Une belle croissance qui ne la situe toutefois encore qu'à la 11e place sur ce segment en Belgique, alors que la Grande Punto est n°2 sur le marché européen (après la Renault Clio). "Elle a été introduite avec un peu de retard sur le marché belge et la communication a été moins forte que dans d'autres pays, mais nous recommençons à être visibles sur le marché belge et nous n'avons pas fini d'exploiter son potentiel", justifie Martin Rada, le responsable de la marque Fiat en Belgique.

Avec la Bravo, commercialisée en Belgique à partir du 21 avril, le groupe italien espère poursuivre sur sa lancée. "Le segment C est le 2e en imp ortance car il représente 22 pc du marché", poursuit le responsable de Fiat Belgique. Actuellement, avec la Stilo, sa part de marché n'est que de 0,5 pc dans ce segment dominé par la VW Golf (12 pc), la Peugeot 307 (11,3 pc), l'Opel Astra (10,5 pc). "C'est un segment où le taux de fidélisation n'est pas important. Il y a donc un gros potentiel à exploiter d'autant que, de par sa sportivité, Bravo peut conquérir les clients trois portes ou amateurs de coupé et cabriolet", souligne M. Rada. Avec ce nouveau modèle, Fiat espère aussi rentrer dans les flottes d'entreprise. Prudent, le groupe italien ne table cependant pas sur une meilleure performance que lors de ses précédents lancements (Bravo/Brava en 1996 et Stilo en 2002), soit sur des ventes de 3 000 unités, en 2007 (8 mois) et 4 000 en 2008. Ce qui lui donnerait une part de marché de 3,5 pc. "Le but n'est pas de mettre la pression sur le réseau. Nous privilégions une croissance rentable", insiste Martin Rada.

© La Libre Belgique 2007