Rik Vandenberghe était resté trente-deux ans chez ING avant de prendre la direction du groupe Besix le 1er avril 2017. Il ne s’y est donc attardé qu’un peu plus de quatre ans, son remplacement, par son COO (chief operating officer), Pierre Sironval, étant d’ores et déjà effectif. L’ex-banquier devenu bâtisseur aura été un CEO de transition. Il laisse la place à un homme du sérail qui a opéré pendant toute sa carrière professionnelle chez Besix. Cet ingénieur civil architecte y est entré en 1995. Il y a réalisé moult projets sur trois continents avant d’être nommé responsable de Besix Group au Moyen-Orient en 2011, puis COO pour l’ensemble des activités du groupe à travers le monde en 2018.

"Rik Vandenberghe, en collaboration avec l’ensemble de la direction du groupe, contribuera à assurer une transition de qualité dans les mois à venir, gardera des responsabilités spécifiques en tant que conseiller […] et continuera à siéger au conseil d’administration", indique le groupe dans son communiqué de presse.

Deux hommes de Besix

Pour le président exécutif du conseil d’administration, Johan Beerlandt, 42 années passées chez Besix, dont douze comme CEO, accueillir Pierre Sironval, c’est un peu saluer un frère d’armes. "Pierre a réalisé l’ensemble de sa carrière au sein de Besix Group, en a gravi tous les échelons et représente remarquablement notre culture d’entreprise axée sur l’excellence. Ses grandes qualités humaines et professionnelles, démontrées lorsqu’il était à la tête de notre filiale au Moyen-Orient puis en tant que COO, feront de lui un excellent CEO, a-t-il indiqué, cité dans le communiqué. Je veux également remercier de tout cœur Rik Vandenberghe, qui m’a succédé en tant que CEO courant 2017, et qui a brillamment assuré la transition. Il a notamment apporté plus de rigueur dans l’ensemble des processus de la société."