Le nouveau CA sera doublement paritaire, avec cinq femmes et cinq hommes, ainsi que cinq administrateurs indépendants et cinq non-indépendants. C'est Ajit Shetty qui occupera la présidence du conseil d'administration en juin prochain, succédant à Patricia van Dijck qui restera administratrice indépendante. Quatre autres administratrices ont été nommées: Liesbeth Weynants, An Cloet, Amel Tounsi et Valérie Gordenne.

"L'assemblée générale a également approuvé la nomination du mandat de M. Erik Van Den Eynden (CEO de Straco) en tant qu'administrateur indépendant suite à sa cooptation en novembre dernier, et a renouvelé les mandats de M. Gaëtan Servais (CEO de Noshaq) en tant qu'administrateur non-exécutif, de M. François Fornieri (co-fondateur de Mithra) en tant qu'administrateur non-exécutif et de M. Jean-Michel Foidart (co-fondateur de Mithra et secrétaire perpétuel de l'Académie royale de Médecine) en tant qu'administrateur exécutif", précise Mithra dans un communiqué.

En revanche, Stijn Van Rompay qui était pressenti pour intégrer le conseil d'administration, a finalement décidé de retirer sa candidature, à la suite de la nomination de son père Leon Van Rompay comme CEO intervenue en février 2021, après le pas de côté de François Fornieri, inculpé de délit d'initié.

En outre, en raison de la crise sanitaire actuelle, Jean Stéphenne, ancien patron de GSK en Belgique, "n'est pour l'heure pas en mesure d'endosser une nouvelle fonction d'administrateur en plus de sa mission actuelle prioritaire au sein de la biotech CureVac".

Feu vert européen pour la pilule Estelle

La société liégeoise, dont l'homme d'affaires flamand Marc Coucke est l'un des gros actionnaires, se concentre essentiellement sur le développement de trois produits à base d'Estetrol, dont la pilule contraceptive de nouvelle génération "Estelle".

Cette dernière a d'ailleurs reçu le feu vert de la Commission européenne pour sa demande d'enregistrement et donc de future commercialisation. La biotech avait également reçu l'aval des autorités américaines et canadiennes au début de l'année.

La pilule contraceptive nouvelle génération sera commercialisée en Europe par Richter, sous la marque Drovelis, et par Ceres Pharma en Belgique et au Luxembourg sous la marque Lydisilka. 

"Le lancement commercial d'Estelle en Europe se fera progressivement au cours du second semestre, d'abord en Allemagne, en Autriche et en Pologne. Une fois lancé, Estelle sera le premier COC à base d'un nouvel œstrogène sur le marché européen depuis plus d'un demi-siècle", souligne Mithra, qui évalue le marché européen total des contraceptifs à environ 2,4 milliards d'euros par an.

Le feu vert européen signifie également que Gedeon Richter fera un paiement de 15 millions d'euros à Mithra.