L'euro a encore amélioré son record face au dollar jeudi à 15H01 GMT, à 1,4088 dollar pour un euro, tandis que Ben Bernanke s'exprimait face au Congrès américain sur la crise financière des "subprime", le marché s'attendant à ce qu'il laisse entrevoir une nouvelle baisse des taux d'intérêt.

M. Bernanke intervenait pour la première fois publiquement depuis la décision, mardi, de la Réserve fédérale américaine (Fed) d'abaisser d'un demi-point de pourcentage ses deux taux directeurs pour éviter une contagion de cette crise financière à l'"économie réelle".

Dans un premier temps, le discours du plus haut responsable économique américain a laissé quasi de marbre le billet vert. Mais vers 14h40 GMT, il a été pris d'un nouvel accès de faiblesse face à l'euro, qui a bondi à 1,4077 dollar. Dans la matinée, la monnaie européenne avait franchi pour la première fois le seuil symbolique de 1,40 dollar.

Le dollar est sous pression depuis la décision, annoncée mardi par la Fed, de baisser d'un demi-point de pourcentage son taux d'intérêt directeur, désormais fixé à 4,75%. De nombreux analystes, estimant que cette baisse pourrait être la première d'un cycle d'assouplissements monétaires, s'attendaient à que le discours de Ben Bernanke jeudi contienne des allusions en ce sens.