Les syndicats craignent un nouveau plan social chez le brasseur louvaniste AB Inbev, a affirmé le quotidien Le Soir, dans son édition de samedi. Selon le journal, la rumeur circule avec insistance dans les couloirs de la maison-mère basée à Louvain.

Depuis plusieurs semaines, une évaluation de la charge de travail des employés d'AB Inbev a été mise en place. Le but est de traquer les postes qui feraient doublon.

A terme, ce processus pourrait, dixit Le Soir, déboucher sur la suppression de 30% des effectifs dans la zone Europe occidentale qui emploie 8.000 personnes dont 2.800 en Belgique.