Obama prépare un plan "vigoureux"

Entreprises & Start-up

P.Lo.

Publié le

Obama prépare un plan "vigoureux"
© AP

Le président élu Barack Obama, confronté à la pire crise financière depuis 80 ans, place sans ambiguïté l’économie en tête de ses priorités avec la préparation d’un plan de relance de l’emploi sur deux ans et la probable rapide nomination au Trésor de Timothy Geithner.

Le futur locataire de la Maison-Blanche a déclaré, samedi, qu’il préparait un vigoureux plan de relance sur deux ans pour sortir l’économie américaine de sa mauvaise passe, en préconisant une action rapide afin d’éviter une récession profonde et une spirale déflationniste. "Si nous n’agissons pas vite et vigoureusement, la plupart des experts estiment que nous risquons de perdre des millions d’emplois l’an prochain", a affirmé le président américain élu dans un commentaire préparé pour une émission radiophonique hebdomadaire du parti démocrate.

En octobre, Obama avait préconisé un programme de soutien de 175milliards de dollars, mais son discours de samedi a fait comprendre qu’il était prêt à mettre au point un projet beaucoup plus ambitieux, bien qu’il ne l’ait pas chiffré. Il a dit que le programme fixerait un objectif de 2,5millions d’emplois à créer d’ici à janvier2011 et serait adapté "aux défis que nous avons à relever". Le projet de plan de relance échelonné sur deux ans laisse entrevoir un effort de grande ampleur, la plupart des plans de cette nature étant conçus pour une période d’un an. Pour rappel, le département du Travail a annoncé la semaine dernière que les inscriptions au chômage avaient atteint leur niveau le plus élevé depuis seize ans, à 542 000 contre 516 000. Depuis le début de l’année, le pays a perdu 1,2million d’emplois et des millions d’autres pourraient être supprimés l’an prochain si aucune mesure n’était prise. "Les nouvelles de la semaine ne font que renforcer le fait que nous faisons face à une crise économique de dimension historique", a souligné Barrack Obama.

"Agir immédiatement"

La nomination de M.Geithner, président de la Réserve fédérale de New York, et l’un des principaux artisans des mesures d’exception prises par la Fed pour aider l’économie américaine à surmonter la crise, devrait être annoncée dès ce lundi, ainsi que celle de l’équipe économique de M.Obama. Ce dernier veut agir aussitôt après son investiture du 20janvier. Cette perspective a déjà été applaudie par Wall Street qui a rebondi vendredi après une semaine calamiteuse. L’ancien secrétaire au Trésor de Bill Clinton, Lawrence Summers, 54 ans à la fin du mois, pourrait être conseiller économique spécial du président. Il était l’un des prétendants au Trésor. Peter R.Orszag, lui aussi économiste de Clinton, deviendrait directeur du budget.

La volonté de Barack Obama de pourvoir le poste clé du Trésor sans attendre, de mettre rapidement en place un "commando de choc" et un plan de bataille pour juguler la crise financière, ne peut que rassurer. "Le plus important pour le marché, et pour l’économie, c’est que ces décisions soient prises et l’incertitude levée", souligne un banquier new yorkais.

D’autant que le Congrès a achevé une session sans prendre de décision, notamment pour aider les constructeurs automobiles américains en péril. Inertie aussi du côté de l’actuel secrétaire au Trésor Henry Paulson qui "garde au chaud" le reliquat des 700 milliards de dollars du plan de sauvetage des banques.

>

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous