60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de Pozyx Labs

Dans la terminologie des ingénieurs, on parle de la technologie “UWB” (pour “ultra wideband” ou, en français, “ultra-large bande”). Samuel Van de Velde en a fait l’objet de sa thèse de doctorat à l’Université de Gand. Désormais spin-off, Pozyx Labs est en train de prendre son envol. La technologie, utilisée pour géolocaliser des objets avec un degré de précision bien supérieur aux systèmes existants (GPS, RFID, Wifi, etc.), est d’ores et déjà utilisée par plus de 400 clients à travers 45 pays.

“Nous fournissons à la fois du hardware, du software et des interfaces de programmation applicative”, indique le jeune ingénieur gantois. Un des atouts de Pozyx est de transmettre les signaux émis dans des environnements fermés. La spin-off a trois cibles en ligne de mire : l’industrie du divertissement, l’industrie et le secteur du commerce. Dans chacun de ces segments, Pozyx peut déjà compter sur quelques gros clients (Adidas, Barco, Caterpillar, Airbus, Carrefour, Decathlon, etc.) alors que le dispositif n’en est pas encore au stade du produit finalisé et commercialisable à grande échelle. “Cela devrait être le cas à partir de 2018”, précise Samuel Van de Velde. Pour y parvenir, Pozyx Labs espère pouvoir lever 1,5 million d’euros dans les mois à venir.


AVIS DU COACH

  • En général:

Pozyx Labs, c’est avant tout une équipe, composée de 2 docteurs (PhD) et 6 ingénieurs avec des connaissances très précises dans leurs domaines respectifs, qui a développé une technologie ayant un degré de précision aux 10 cm près, beaucoup plus précise donc que le GPS (6 à 10 m), le Wifi ou le Bluetooh (1 à 5 m). Après plusieurs années de recherche, Samuel Van de Velde a fondé la société avec ses associés et termine actuellement la phase de validation chez de très gros clients internationaux.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺☺☺

Finançable :☺☺☺☺

  • Feedback:
Pozyx Labs a déjà d’excellents clients dans le monde entier. En moins de 15 mois, ils ont réussi à vendre plus de 3 000 unités et à valider techniquement et commercialement leur produit chez plus de 400 clients, dont de très gros industriels. Ils doivent maintenant passer de la phase validation à la phase industrialisation de leur concept. Pour ce faire, ils doivent développer un plan commercial digne de ce nom et tenter d’aller chercher des fonds pour réussir à transformer l’essai. Attention cependant à éviter l’erreur classique des spin-off : proposer un discours trop technique à leurs interlocuteurs.



AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Pozyx Labs est spécialisée dans la géolocalisation intérieure. Une démonstration vaut plus qu’un long discours… On se rend vite compte que nous sommes ici dans une technologie très précise et offrant un monde de possibilités. Pozyx a déjà développé certains partenariats avec de grands groupes; la traction client est très intéressante à analyser car cette solution technologique permet bon nombre d’idées dans des domaines variés tels que le gaming, le shopping marketing, la sécurisation d’entreprises par la géolocalisation, etc. Une vulgarisation du produit serait tout de même appréciée; tout comme la mise en avant des partenaires actuels qui sont déjà de belles références.

Le business model tient la route, un appel de fonds a déjà été réalisé avec succès. Le projet est totalement finançable et doit maintenant se développer davantage, la technologie bougeant sans cesse. Pozyx l’a compris et des évolutions sont déjà en cours. Le “prix juste” est encore à l’étude et dépendra sans doute des utilisations faites en termes de packages proposés aux entreprises. En termes technologiques, c’est souvent la solution ou les développements apportés à une problématique d’entreprise qui font la différence par rapport au prix.

Une menace serait une concurrence rude sur ce marché spécifique ou le développement d’une solution similaire par de grosses entreprises qui peuvent engager des moyens importants. Il faudra donc bien veiller au développement et au marketing du produit, en mettant en avant les innombrables possibilités que cette technologie peut apporter.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺☺☺