60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de YouMeal

YouMeal fêtera son premier anniversaire le mois prochain. Une jeune pousse, donc. Sauf que Sophie Flagothier, la tête pensante du projet, y travaille depuis près de huit ans. Tout a en effet démarré dans le cadre du mémoire de fin d’études de cette bio-ingénieur de l’UCL consacré à la valeur nutritionnelle des aliments et à leur impact sur l’environnement. Devenu spin-off, le projet a obtenu le soutien financier de l’UCL et d’Innoviris. 

Voici un peu plus d’un an, Sophie Flagothier s’associait à Rémy Tasse (ingénieur civil) et Jacques-Olivier Vandenhende (ingénieur commercial) pour transformer YouMeal en entreprise commerciale. Depuis lors, la start-up a recueilli un très beau succès d’estime (avec des distinctions au Kikk Belfius Awards, fonds SE’nSE, Nutrevent,…). Mais elle a surtout commencé à attirer des clients. 

Quelle est la proposition de valeur de YouMeal ? “Nous proposons, à des sociétés du secteur alimentaire (restaurants collectifs, chaînes de restauration, grande distribution), un logiciel en ligne dédié à l’analyse nutritionnelle des ingrédients et des recettes, et à leur impact sur la santé humaine et l’environnement. A travers les professionnels, on veut améliorer l’information donnée aux consommateurs et modifier la composition des plats qu’on leur propose”, répond Rémy Tasse. YouMeal s’appuie à la fois sur des mégadonnées alimentaires, des algorithmes avancés et de l’expertise technologique. La start-up a déjà convaincu une petite dizaine de clients, en Belgique et en France, d’utiliser le logiciel. Actuellement en préparation d’une levée de fonds de 800 000 euros, YouMeal vise l’équilibre financier à un horizon de trois ans.


AVIS DU COACH

  • En général:

YouMeal est un projet fort intéressant : il combine un objectif noble et sociétal (permettre au plus grand nombre de manger mieux) et le potentiel de pouvoir le déployer “at scale” (d’une façon qui se répande rapidement). La société a constitué une base de données et un algorithme expert, qui permettent de dresser le portrait alimentaire de tout repas (allergènes, macronutriments, calories, etc. Au moyen d’indicateurs, il devient ainsi possible de diriger les choix alimentaires des milliers de personnes qui mangent, par exemple, en restaurants d’entreprises, vers des équilibres plus sains. Quelques concurrents existent sur ce marché naissant, mais YouMeal se distingue par le sérieux et la complétude de son approche.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺☺

Finançable :☺☺ 

  • Feedback:
La vision et la mission de YouMeal semblent claires et méritent d’être saluées. Le succès dépendra de l’adoption du logiciel par les grands groupes de restauration collective qui veulent s’engager dans une démarche qualitative (et sociétale, en fin de compte). Il s’agira d’explorer également l’adoption par l’utilisateur final et de mesurer à quel point les fiches YouMeal impactent effectivement les changements d’habitudes alimentaires. S’il réussit son pari, YouMeal a le potentiel de changer, en quelques années, l’assiette de millions de personnes. C’est évidemment ce que l’on souhaite au projet !


AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Le projet de YouMeal est d’identifier et de quantifier les allergènes, la valeur nutritionnelle et les impacts environnementaux des recettes. Une équipe expérimentée et complémentaire est à la barre. Les cibles ont été identifiées (Horeca, collectivités et fournisseurs) et les premiers clients sont équipés du logiciel. On voit bien le potentiel du projet grâce à la construction d’une expertise et d’une base de données dans le domaine. De plus, la législation va dans le sens d’une meilleure information du consommateur sur les allergènes. Il reste à voir si le consommateur ne va pas se perdre un jour dans l’ensemble des informations reçues. Une analyse de ses besoins réels sera une étape importante.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺☺