Klaus Franz, président du conseil d'entreprise européen, a demandé des éclaircissements sur les informations selon lesquelles le gouvernement allemand plaiderait pour une fermeture de l'usine Opel d'Anvers. Il a écrit une lettre au secrétaire d'Etat allemand Joachim Homann. Le magazine Der Spiegel a publié un article sur un projet de courrier que le gouvernement allemand a l'intention d'envoyer à la Commission européenne et dans lequel il défend la viabilité des sites Opel sur son territoire, au détriment de ceux d'Anvers ou d'Espagne.

Rudi Kennes, de la FGTB, a réagi pour sa part avec colère à ces nouvelles déclarations. Il estime que de telles sorties médiatiques touchent à chaque fois les travailleurs de l'usine anversoise.

Il demande également à recevoir des éclaircissements sur cette position, afin de savoir s'il s'agit bien du point de vue du gouvernement allemand repris dans les réponses aux questions que la Commission européenne lui a posé sur sa stratégie dans le dossier Opel.