La Commission européenne a invité les pays de l'UE et la haute direction de General Motors, dont le PDG, à venir vendredi à Bruxelles pour parler de l'avenir des activités européennes du groupe américain en déroute, a annoncé mardi un porte-parole.

Selon Ton van Lierop, porte-parole des questions industrielles, "tous les ministres de l'économie ou de l'industrie européens sont invités". Bruxelles attend tout particulièrement la présence des pays européens directement concernés par les difficultés de General Motors, car ayant sur leur territoire des usines de production de voitures ou de pièces détachées.

Les plus hauts représentants de General Motors en Europe et aux Etats-Unis, dont le pdg du groupe américain basé à Détroit, doivent assister à cette "réunion informelle" destinée à "coordonner les mesures (à venir), ainsi qu'améliorer les échanges d'information et la transparence", a précisé le porte-parole.

General Motors dispose de sites de production en Allemagne, en Belgique, en Espagne, au Portugal, en Grande-Bretagne et en Suède.