Le chiffre d’affaires d’Orange a atteint 330,4 millions d’euros au premier trimestre 2021, en recul de 1,0 % par rapport à la même période un an auparavant. Par contre, l’accroissement des services facturés aux clients, la baisse des coûts et des revenus ponctuels ont permis de faire grimper le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (EBITDAal) de 12,8 % en glissement annuel, à 70,1 millions d’euros.

Comme lors des trimestres précédents, la pandémie de Covid-19 a pesé sur les revenus pour sa branche "services aux opérateurs" (-16,0 %), ce qui est dû principalement à la baisse des revenus liés aux SMS entrants (-12,3 millions d'euros), compensée par la baisse du coût des SMS, indique l’opérateur télécom ce mercredi à l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels.

Orange arrive à attirer de nouveaux clients

La base clients mobiles s’est encore accrue, portée par le succès du portefeuille Go. Au premier trimestre, l’opérateur a accueilli 23 000 nouveaux abonnés mobiles postpayés, à 2,7 millions d’abonnés (+3 %). Cette progression de la clientèle s’accompagne toutefois d’une baisse de 3,4 % du revenu moyen par client mobile postpayé, à 19,6 euros, "du fait de la diminution des revenus hors forfait".

"Le premier trimestre de l’année s’est caractérisé à la fois par une intensification de l’environnement concurrentiel ainsi que par l’extension des mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19. Nos shops sont restés ouverts mais sans pouvoir exploiter pleinement leurs capacités, conformément aux recommandations des autorités compétentes", commente pour sa part Xavier Pichon, le CEO d’Orange Belgique.

"Grâce à l’engagement de nos équipes, nous sommes parvenus à améliorer l’expérience client et à attirer de nouveaux abonnés. De fait, le nombre de nouveaux abonnés est revenu à des niveaux comparables à ceux qui prévalaient avant la crise sanitaire. Malgré les défis auxquels nous sommes confrontés, Orange Belgium a fait preuve d’une forte résilience, ce qui lui a permis d’afficher des résultats commerciaux et financiers solides pour ce trimestre", renchérit-il.

Côté câble, l’opérateur compte également 23 000 nouveaux abonnés sur la période. La base clients mobiles convergents a enregistré une nouvelle progression pour représenter désormais 21,3 % des clients mobiles postpayés, contre 17,4 % au premier trimestre 2020. Le revenu moyen par client convergent est cependant en légère baisse de 2,8 %, à 73,8 euros.

"Ce premier trimestre nous conforte dans la conviction que nous parviendrons à atteindre les objectifs que nous avons annoncés au dernier trimestre de 2020", confirme le CFO, Antoine Chouc.

Reste à voir ce qu’il en est par rapport à la tentative de rachat d’Orange Belgium par la maison-mère. L’opération doit se clôturer d’ici le 23 avril mais des actionnaires minoritaires, détenant plus de 5 %, bloquent toujours la possibilité de "squeeze out" et de sortie de cotation d’Orange à la Bourse de Bruxelles.