Vendredi, en milieu de séance à Wall Street, le titre Palm reculait de plus de 13 pc sur la Bourse électronique américaine Nasdaq, après avoir abandonné 19 pc peu après l'ouverture.

Le groupe américain a vu son cours de Bourse chuter après avoir revu à la hausse ses prévisions de pertes pour le deuxième trimestre en raison de retards dans la livraison de certains produits et d'une augmentation des dépenses de réparation. Le fabricant d'ordinateurs de poche table désormais sur des ventes comprises entre 345 et 350 millions de dollars, contre une prévision de 370 à 380 millions de dollars auparavant et un consensus de 376 millions de dollars.

Le groupe a précisé que cela représentait une perte de 22 à 24 cents par action, contre une ancienne fourchette de 1 à 3 cents. Hors éléments exceptionnels, Palm anticipe désormais une perte de 8 à 10 cents par action. Le consensus Thomson Financial s'attendait à un BPA de 4 cents. Le fabricant historique des PDA et Smartphones a également révisé sa marge brute en nette baisse, dans une fourchette de 29,3 pc à 29,8 pc contre une fourchette allant de 33,5 pc à 34 pc auparavant.

L'histoire se répète pour Palm, qui essuie des pertes pour le deuxième trimestre consécutif. Le groupe avait également raté ses objectifs sur la même période l'an passé, subissant la concurrence d'Apple et de Research in Motion et peinant à trouver des modèles compétitifs. Le président du groupe Ed Colligan a indiqué qu'il entendait désormais se concentrer sur la réalisation de bénéfices à long terme. Il compte aussi sur les opportunités que pourrait créer l'arrivée du fonds de Private Equity Elevation Partners, entré au capital à hauteur de 25 pc en juin. Le titre a donc poursuivi sa descente aux enfers, après avoir perdu plus de 35 pc de sa valeur depuis fin octobre et près de 62 pc depuis le début de l'année. (D'après AFP)

© La Libre Belgique 2007