Le plus grand bijoutier au monde, Pandora, annonce qu'il ne vendra plus de diamants naturels extraits de mines. Désormais, il optera exclusivement pour des diamants fabriqués en laboratoire. Cette décision intervient alors que le monde de la joaillerie se soucie de plus en plus des rapports faisant état de violations des droits de l'homme dans les mines et les usines de production de diamant.

"C'est la bonne chose à faire", a déclaré Alexander Lacik, CEO de Pandora lors d'une interview sur la chaîne britannique BBC, précisant que la mesure s'inscrivait dans le cadre d'une vaste politique de durabilité.

Les diamants fabriqués en laboratoire, sont en outre beaucoup moins chers. Selon M. Lacik, "le diamant synthétique peut être fabriqué pour seulement un tiers de ce qu'il en coûte lorsque l'on extirpe un diamant du sol".

L'homme d'affaires s'attend à ce que la baisse des prix stimule les ventes.