Comme les années précédentes, un salaire de base fixe de 1,64 million de dollars a été prévu pour le Brésilien. Mais en raison de la pandémie de coronavirus, l'ensemble de la direction a décidé de renoncer à 20% de son salaire pour la période de mai à décembre. Il en résulte un salaire fixe de 1,42 million de dollars ou 1,24 million d'euros en 2020.

C'est à peu près tout. Comme à l'époque de l'exercice 2016, la fiche de paie du patron ne comprendra pas de composante variable. Les autres membres du topmanagement ne percevront pas de bonus non plus. Le géant de la bière basé à Louvain explique dans le rapport de rémunération que ce bonus est déterminé par les performances de l'entreprise.

Pour 2019, la rémunération variable s'élevait à 2,61 millions d'euros pour Carlos Brito, dont la deuxième tranche a été versée en mars 2020. Les gestionnaires reçoivent normalement la partie variable en espèces, mais sont encouragés à l'utiliser pour investir dans des actions d'AB InBev, qu'ils doivent ensuite conserver pendant plusieurs années.