La compagnie aérienne Eurowings annonce qu'elle n'opérera pas de licenciements en Allemagne. La filiale de Lufthansa prévoit qu'elle profitera d'une concurrence réduite après la crise du coronavirus. La direction d'Eurowings et le syndicat Verdi ont garanti environ 2.000 emplois dans une convention collective de travail. 

Le personnel de cabine et au sol perdra une partie de son salaire et de ses droits à pension mais, en contrepartie, il n'y aura pas de licenciement avant le 31 mars 2022.

Le syndicat espère également que les membres du personnel de cabine des autres filiales de Lufthansa pourront travailler chez Eurowings. "Nous menons déjà des négociations collectives à ce sujet", ajoute le négociateur Marvin Reschinsky.

130 recrutements cet été

Pendant les mois d'été, Eurowings recrutera 130 travailleurs supplémentaires pour le personnel de cabine.

Le secteur aéronautique prévoit que de nombreuses personnes seront vaccinées contre le coronavirus d'ici l'été et que la demande de voyages augmentera donc à nouveau. Eurowings s'attend également à une baisse de la concurrence. Ryanair et Easyjet, par exemple, ont quitté leurs bases de Düsseldorf et de Stuttgart.

Le personnel au sol a déjà accepté la convention collective de travail. Le personnel de cabine a lui jusqu'au 22 janvier pour se prononcer.