Un avion de la compagnie suédoise Novair qui devait se poser mercredi à 5h30 à Bruxelles (vol JAF208) est bloqué à l'aéroport de Cancun, au Mexique. L'avion, un Airbus A330, venait de Varadero à Cuba et faisait escale à Cancun avant de rejoindre Bruxelles. A son bord, 314 passagers du tour-opérateur Jetair. Deux tiers devaient rentrer à Bruxelles mercredi soir et l'autre tiers ce jeudi.

"Lors de l'escale, on s'est rendu compte qu'une collusion avec un oiseau avait endommagé le nez de l'appareil", a expliqué le porte-parole de Jetair. Une réparation et des pièces de rechange se sont avérées nécessaires. Entre-temps, les clients ont été pris en charge et acheminés vers des hôtels des environs. Pour l'heure, le tour-opérateur (T.-O.) suit deux pistes : il fait réparer l'avion et cherche simultanément un avion de remplacement "soit en Europe, soit aux Etats-Unis". Par contre, une solution a été trouvée pour les quelque 300 passagers qui devaient monter mercredi à bord de l'avion en Belgique pour rejoindre la Jamaïque et la République dominicaine. Un appareil de remplacement a été trouvé et les passagers ont décollé avec 3h30 de retard.

Au début du mois de janvier déjà, un vol de Jetairfly reliant Varadeo et Cancun n'a pas décollé de Bruxelles, laissant 255 passagers sur le tarmac, qui apprenaient finalement 2 jours plus tard que le vol était annulé. En cause : un lapin bloqué dans un des moteurs de l'avion immobilisé en République dominicaine. Dans la foulée, Jetair et Test-Achats étaient arrivés à un accord pour rembourser lesdits voyageurs. "Comme au mois de janvier, il s'agit d'un vrai cas de force majeure", a encore précisé le porte-parole du T.-O. "Mais la grosse différence concerne les passagers qui devaient partir de Bruxelles avec l'avion en question. Cette fois, une solution a été rapidement trouvée".