Entreprises & Start-up Le 17 décembre 2009, Paul Jorion eut les honneurs de la dernière page du journal "Libération", celle dédiée aux portraits. Un "must". Sous le titre "Prophète en subprimes", nos confrères résumaient M. Jorion en ces mots : "Ancien financier, cet anthropologue belge a anticipé la crise et s’est imposé en théoricien référent". Bien vu. En une seule phrase, tout était (presque) dit. Et, par la même occasion, nombreux étaient les lecteurs francophones qui découvraient la fascinante personnalité de Paul Jorion.
(...)