Entreprises & Start-up

Vous êtes sur la route et devez faire le plein : via "my mobility companion¨, votre smartphone vous indique la station la plus proche et réserve la pompe pour le moment de votre arrivée, qu'il connaît via votre GPS. Plus besoin d'utiliser carte de débit ou de crédit : vous pourrez payer via votre smartphone.Vous arrivez en ville et avez besoin d'une place de parking. Le smartphone en repère une sur votre trajet et réserve déjà la place via Google Assistant: quand vous arrivez, la barrière se lève automatiquement grâce à la lecture de votre plaque d'immatriculation et le paiement suivra.

Ce sont deux nouveautés de paiement évoquées mardi par la société Worldline, qui gère notamment en Belgique les paiements et transactions effectués par Bancontact ou encore Visa/MasterCard. Si elles sont encore au stade de l'étude, d'autres, par contre, se rapprochent déjà à grand pas.

YUMI sera ainsi en phase de test dès le mois de juillet dans les commerces proches du siège bruxellois de Worldline, à Evere. Il s'agit d'une solution de paiement novatrice par rapport au terminal traditionnel. "Notre rêve est de remplacer le 1,7 million de terminaux par YUMI", explique Vincent Roland, CEO Worldline Belgique. "Pour cela, il faut bien entendu que YUMI, dont le prix de location sera plus élevé, rapporte plus au commerçant que l'appareil actuel. Pour le commerçant, c'est comment vendre plus et plus vite qui importe.

D'où une nouvelle palette de possibilités. C'est tout d'abord un terminal dont la rotation permet d'être utilisé par le commerçant et ensuite son client. Une petite innovation quand vous passez en caisse : YUMI affiche aussi l'image de chacun de vos achats. Le client peut également décider de scanner ses achats avec son smartphone, via une no app eXperience. Il peut ensuite payer via le terminal YUMI ou directement via leur smartphone ou le wallet enregistré. Le ticket de caisse peut alors devenir 100 % digital si le client le souhaite, et lui parvenir via GSM ou mail.

Grâce à YUMI, le commerçant peut donc connaîtrele numéro de GSM ou l'adresse mail du client et de mieux le connaître, notamment en terme de fréquence des achats, du montant moyen,... "Cela lui permet aussi d'identifier le client avant la transaction et lui offrir de la valeur ajoutée après la transaction". Le commerçant peut décider d'offrir un petit plus à ses clients fidèles : un café gratuit, le 10ème sandwich gratuit,... tout cela sans effort.

Worldline teste également pour des magasins de vêtements la possibilité de désactiver automatiquement l'alarme attachée au pantalon ou au chemisier lorsque l'achat a été payé.

Autre innovation attendue : utiliser la lumière invisible qui permet d'envoyer des informations au smartphone. Il suffira alors de pointer l'appareil photo de son smartphone vers un panneau d'affichage électronique, de laisser l'application mobile décoder la transaction, et valider le paiement, bien entendu.

Plus classique si l'on ose dire, gérer son compte bancaire via les enceintes Google Home ou Alexa grâce à la reconnaissance vocale: vous dictez le montant et le destinataire d'un virement, sans même devoir asser par le mobile banking. Vous pouvez également bloquer une carte de crédit perdue, et d'en recevoir immédiatement une carte virtuelle sur son smartphone.

Et ce n'est pas fini...