Le chiffre d'affaires du distributeur de Fanta, Sprite, Minute-Maid et Powerade a plongé de 28% à 7,15 milliards de dollars au deuxième trimestre, selon un communiqué publié mardi.

La situation s'est toutefois progressivement améliorée au cours du printemps pour l'entreprise, dont les ventes en dehors des foyers représentent environ la moitié du chiffre d'affaires.

Le nombre de bouteilles et canettes distribuées s'affichait en baisse de 25% en avril par rapport au mois précédent, mais de seulement 10% en juin et d'environ 5% en juillet.

"L'amélioration de la tendance dans les ventes hors des foyers", c'est-à-dire dans les établissements de restauration, les stations-essence, les distributeurs au bureau et dans les lieux publics ou lors des événements sportifs, "est liée de près à l'allègement des mesures de confinement", observe Coca-Cola.

"Cette corrélation devrait continuer au second semestre", avance le groupe qui estime que le deuxième trimestre sera "le plus affecté de l'année".

Mais "étant donné les incertitudes actuelles entourant la pandémie de coronavirus et l'intensité du confinement, ses conséquences sur l'ensemble de l'année 2020 restent inconnues", ajoute l'entreprise qui a renoncé à publier des prévisions.

En volume au deuxième trimestre, les ventes de boissons gazeuses ont reculé de 12%, la marque phare Coca-Cola parvenant à limiter les dégâts (-7%).

Les ventes de jus, de produits laitiers et de boissons à base de plantes ont diminué de 20%, tandis que celles d'eaux et de boissons pour le sport ont baissé de 24%.

Les ventes de thé et café ont pour leur part chuté de 31%, en raison notamment de la fermeture temporaire des magasins Costa en Europe de l'Ouest.

Le bénéfice net de la société a reculé dans le même temps de 32% à 1,78 milliard de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnel, la référence à Wall Street, le bénéfice ressort à 42 cents, ce qui est légèrement au-dessus des 40 cents attendus par les analystes.

Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance officielle à la Bourse de New York, l'action de Coca-Cola prenait 1,7%.