Le gouvernement suédois a finalement choisi Pernod Ricard pour racheter le groupe public Vin & Sprit (V & S), et sa pépite, la vodka Absolut, ce qui permet au groupe français d'accéder aux tout premiers rangs du secteur des spiritueux au niveau mondial. Pernord Ricard déboursera le prix fort, 55 milliards de couronnes suédoises (5,626 milliards d'euros) dette incluse, selon les termes de l'accord signé dimanche et annoncé lundi. Pernod Ricard était en concurrence avec Fortune Brands, Bacardi ainsi qu'avec le puissant holding financier suédois Investor.

La vodka suédoise vient compléter un portefeuille de spiritueux comprenant déjà, notamment, les whiskies Chivas et Ballantine's, le rhum Havana Club, les champagnes Mumm et Perrier-Jouët, le cognac Martell ou encore le gin Beefeater. L'acquisition de V & S, l'ancien monopole d'Etat suédois des alcools, marque une nouvelle étape dans l'ascension vers le sommet de Pernod Ricard après les rachats du canadien Seagram en 2001 puis du britannique Allied Domecq il y a trois ans. Elle lui permet de contester la suprématie du n° 1 mondial, le britannique Diageo (propriétaire de la vodka Smirnoff) sur le marché des vins et spiritueux dont Pernod Ricard estime être désormais "le coleader mondial" avec 91 millions de caisses de spiritueux.

Plus de 10 millions de caisses

Avec Absolut, le groupe français devient en tout cas n° 1 mondial sur le créneau de la vodka haut de gamme. Absolut est en effet l'une des quatre marques de spiritueux dépassant les 10 millions de caisses vendues par an dans le monde avec ses 10,7 millions de caisses de 9 litres en 2007. Elle est notamment la première marque de spiritueux haut de gamme aux Etats-Unis.

L'acquisition de V & S, qui devrait être bouclée cet été, permettra des synergies avant impôts de 125 à 150 millions d'euros par an aura et un "impact sur le bénéfice net par action neutre en année 1, puis significativement positif", a indiqué le groupe français. Elle entraînera aussi la fin du contrat de distribution de la vodka russe Stolichnaya dont Pernod Ricard disposait des droits de distribution hors Russie. De longue date, il avait clairement indiqué qu'il ferait un choix entre les deux marques.

Le groupe français s'engage à maintenir Vin & Spirit en Suède. V & S, qui compte quelque 2 100 employés, a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 10,3 milliards de couronnes suédoises, soit environ un milliard d'euros. Pour sa part, Pernod Ricard a atteint un chiffre d'affaires de 6,443 milliards d'euros lors de l'exercice 2006-2007 avec un résultat net de 831 millions.