Des perquisitions ont été menées jeudi dans les bureaux de Private Insurer à Bruxelles, compagnie spécialisée dans la branche 23, acquise l'an passé par P&V, rapportent nos confrères de De Tijd et L'Echo. Ils en ont obtenu confirmation auprès du CEO de l'entreprise. 

David Muréna, CEO de Private Insurer, a indiqué que l'entreprise avait fourni les documents demandés par la justice. "Private Insurer souligne sa disponibilité pour collaborer pleinement à l'enquête", précise la compagnie.

Ces difficultés semblent liées à toutes sortes d'irrégularités dans la gestion de certains contrats. Celles-ci ont été constatées par P&V après que la coopérative a pris le contrôle de Private Insurer, dont elle avait annoncé l'acquisition fin 2019. Étant donné que ces ennuis concernent un nombre important de dossiers, P&V a fait appel au cabinet de consultance EY pour analyser les polices. P&V ne commente toutefois pas l'affaire.

Private Insurer a été fondée en 2004 et compte une vingtaine de collaborateurs.

Les quotidiens relèvent aussi que d'autres perquisitions ont par ailleurs eu lieu à Anvers au sein de la société Merit Capital. Le parquet de Bruxelles n'a cependant pas confirmé qu'il y avait un lien entre les deux opérations.